L’ARCEP critique SFR pour son réseau 4G jugé insuffisant

szmiki95

Selon le dernier rapport de l’ARCEP, les investissements de SFR pour l’amélioration de la couverture 4G sur le territoire français seraient insuffisants.
Bien que l’opérateur soit deuxième en matière de parts de marché, la mise en place de sa couverture mobile très haut débit est moins rapide que celle de ses concurrents et il risque de se faire distancer par d’autres acteurs plus dynamiques. D’après l’ARCEP, SFR dispose de seulement 4 535 antennes alors que Free mobile, pourtant 4e acteur du marché, en possède 5 164. On suppose que le problème vient du contrat de mutualisation entre les réseaux mobiles de SFR et Bouygues Telecom. Grâce à cet accord, les clients de SFR profitent également du réseau mobile 4G de Bouygues, ce qui assure une couverture de 72 % de la population, alors que le réseau SFR ne s’applique qu’à 58 % du territoire. Mais les trois opérateurs historiques, à savoir Bouygues, Orange et SFR, sont dans l’obligation de déployer la 4G dans au moins 90 % de chaque département d’ici 2024. L’opérateur apparaît donc en retard, raison pour laquelle L’ARCEP a décidé de lui mettre la pression et de l’amener à plus d’investissements. Pour cela, l’organisme pourrait lui imposer une obligation annuelle de couverture des populations et l’itinérance sur le réseau de Bouygues serait plus encadrée.
Pour l’heure, aucune mesure n’a été prise et l’affaire reste à suivre, même si SFR sait désormais qu’il doit s’impliquer davantage dans la mise en place d’une couverture mobile 4G.

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.

Powered by WordPress |